L'apprentissage de la propreté chez le chien

Submitted by admin on Wed, 27/02/2019 - 17:05
Chiot : fini la saleté !

Maman-chien n’a pas le temps d’apprendre tous les éléments de la vie en société à sa progéniture avant l’adoption. Nous devons poursuivre cette tâche, et lui apprendre la propreté.

En revanche, il faut commencer dès l’arrivée du chiot à le sortir très régulièrement, en particulier à des moments-clés : au réveil, après manger, après une grosse excitation et au moins toutes les 3/4 heures. A l’extérieur, le chiot va explorer son environnement, il faut le laisser faire et s’arrêter quand il le désire en lui laissant le temps de renifler. C’est la stimulation par les odeurs des congénères qui va provoquer les bons réflexes, avantageusement renforcés par une récompense verbale et/ou alimentaire.

Une malpropreté accidentelle est normale au début, il ne faut pas la réprimander sans la voir, puisque c’est trop tard (mémoire d’un chiot : quelques secondes !), juste nettoyer sans sa présence.  Si vous êtes témoin de « l’accident », ne vous énervez-pas : un simple « NON », fort et ferme, puis une sortie rapide seront parfaits et suffisants. Toute punition doit être immédiate et proportionnelle pour être comprise.

Si le problème persiste malgré vos bonnes pratiques, recherchez une zone plus calme : le chiot a sans doute peur de la rue.

L’apprentissage de la propreté ne concerne que les chiens, les chats sont déjà propres à l’âge minimum autorisé de l’adoption : 2 mois.

Sylvain MOGGIA
Docteur Sylvain MOGGIA
Titre de l'article
Chiot : fini la saleté !