9.Comment bien communiquer avec mon chien ?

Submitted by admin on Thu, 13/12/2018 - 15:45
communiquer avec son chien

Il existe 3 types de langages que vous pouvez employer pour vous faire comprendre de votre animal : la voix, le geste et l’émotion. Apprenez à les utiliser à bon escient !

 

Les subtilités de la voix

Petit guide canin pour bien se faire entendre :

  • Un mot oui, mais oubliez les phrases longues que le chien n’est pas capable d’assimiler. Quelque chose de court, bien distinct, deux syllabes maximum.
  • Le chien associera toujours le mot à une situation. C’est donc à vous de créer des scénarios. Un mot seul ne signifiera jamais rien pour lui.
  • L’intonation et l’attitude seront tout aussi importantes que le mot lui-même. Le chien comprend mieux un ordre lorsque celui-ci est exprimé toujours avec la même intonation, et la même attitude.

 

Combiner le geste à la parole

Même si votre chien est capable de retenir une dizaine de mots en moyenne, renforcez l’efficacité de votre message en combinant un mot à un geste. Les gestes obligent le chien à vous regarder et donc à se concentrer sur vous, ce qui le rend plus attentif et obéissant. Voici 5 exemples d’application :

  • pour récompenser son chien : une caresse dans le cou permet de lui témoigner votre contentement, associé à un « c’est bien » ou « bon chien » ;
  • pour lui dire de ne pas bouger : bras tendu vers l’avant, paume ouverte face au chien, en disant « stop » ;
  • pour lui indiquer de s’asseoir : doigt pointé vers le bas avec le terme « assis » ;
  • pour qu’il se couche : main à plat, paume tournée vers le sol et vous descendez votre bras au niveau de sa tête en disant « assis » ;
  • pour qu’il revienne « au pied » : mouvement avec le doigt pointé allant du nez du chien vers vos pieds avec le terme approprié.

 

Le langage des émotions

Quand vous êtes triste, votre compagnon perçoit cet état et vient se blottir près de vous. C’est parce que le chien est capable de ressentir intensément vos émotions et de les associer à une situation ou une action.

Dans ces moments, les fortes émotions que vous ressentez, associées à un geste, une parole, peuvent suffire à faire comprendre à votre chien ce que vous attendez de lui. Par exemple, si vous êtes en colère contre lui, il n’est pas nécessaire d’hurler. Votre colère, un geste de fermeté et un « non » : le message sera reçu 5/5 !

Titre de l'article
Comment bien communiquer avec mon chien ?