107. La malpropreté chez le chat

Submitted by admin on Wed, 28/11/2018 - 10:58
malpropreté du chat

Le chat est un animal naturellement « propre », mais, lorsqu’il est confiné dans un endroit fermé, il se peut que certains éléments de son environnement le perturbent. Comme tout prédateur, il enterre spontanément ses déjections.

Pour éviter des conflits territoriaux avec la présence de plusieurs individus, l’idéal est de disposer plusieurs bacs (la règle est une de plus que le nombre de chats), en accès libre, dans des endroits calmes. La proximité d’appareils avec moteurs (réfrigérateurs ou machine à laver) est à proscrire, ainsi qu’un lieu de passage ou une porte. Un prédateur sait qu’il est en état de vulnérabilité dans ces circonstances et va sélectionner un endroit sans alerte. Même le clapet d’entrée des bacs recouverts peut constituer un stress rédhibitoire avec son bruit et son mouvement. D’ailleurs le principe même de la litière fermée est mauvais car il confine les odeurs. Le chat est très sensible à ce paramètre et le contenu doit toujours être propre et son odeur de base appréciée par l’animal (éviter les parfums ou le pin). Si les « senteurs » vous incommodent,  il est largement temps de nettoyer le bac. Par ailleurs, un chat âgé peut avoir du mal à franchir des parois de bac trop hautes, à cause d’une arthrose qui peut vous échapper (cet animal n’exprime sa douleur que tardivement).

Enfin, il ne faut pas confondre malpropreté et marquage, celui-ci se manifeste par une miction délibérément orientée vers le haut dans un lieu de passage.

Docteur Sylvain MOGGIA
Titre de l'article
La malpropreté chez le chat