91- la toxicité des médicaments humains

Submitted by admin on Tue, 06/11/2018 - 10:20
la toxicité des médicaments humains

Si chacun peut être tenté, devant la souffrance de son chien ou son chat,  d’administrer un médicament qui traîne dans l’armoire à pharmacie, c’est prendre beaucoup de risques ! L’automédication n’est pas recommandée chez les humains et elle est très dangereuse pour nos compagnons.

En effet, les organes de ces derniers ne fonctionnent pas comme les nôtres et les molécules deviennent souvent actives en étant métabolisés par eux…ou pas ! Elles se retrouvent alors en excès dans l’organisme à des doses toxiques potentiellement mortelles.

Le paracétamol est caractéristique. Largement utilisé par nous au moindre rhume, il va bloquer le foie d’un chien et surtout d’un chat, qui peut mourir à la moindre absorption. Il peut aussi détruire les globules rouges. Notre bénéfique ibuprofène est rapidement toxique pour le système digestif et les reins à des doses qui ne suffiraient pas à nous soulager. Même notre aspirine de grand-mère ne doit pas être donnée sans avis vétérinaire. Elle ne sert pas pour la douleur ou la fièvre, mais est utilisée à des posologies adaptées pour éviter les embolies. Sinon elle entraîne des ulcères digestifs ou des hémorragies. Moins grave, mais à éviter également, donner (ou laisser ingérer) des anxiolytiques ou des somnifères aux animaux de compagnie. La baisse d’attention est mortelle pour un chat qui sort (chute d’arbre ou accident de la voie publique), l’hypothermie également. Même une pommade léchée peut constituer un risque en fonction de sa composition.

N’agissez pas dans le stress: nous avons une gamme considérable de médicaments adaptés et aux risques maîtrisés et un vétérinaire est joignable 24h/24.

Sylvain MOGGIA
Docteur Sylvain MOGGIA
Titre de l'article
Quand les médicaments deviennent dangereux